Données techniques

Le tableau des charges correspond à une maille de 30×30 mm avec une charge utile répartie par kg/m². Pour le passage de personnel, il faut appliquer comme charge utile : x = 500 kg/m², selon l’échelle du tableau. Ceci ne s’applique pas aux pressions concentrées, telles que le passage de véhicules de tourisme, de camions, de brouettes, etc. Dans ce cas, d’autres types de maille sont fabriqués à l’aide de platines d’une épaisseur comprise entre 4 et 10 mm.

Tabla cargas   figura 1 Figura 2

QU’EST-CE QU’UN CAILLEBOTIS?

Données de base pour définir leur fabrication : il existe trois éléments de base pour la formation d’un caillebotis, la barre portante et la barre séparatrice ainsi que le cadre périphérique.

1. Platine portante (Fig. 1 –A). Elle supporte tout l’effort que doit soutenir le caillebotis, il est donc nécessaire qu’elle soit appuyée aux extrémités. (Fig. 1).

Selon la charge à supporter et le jour entre les appuis, la platine portante doit être adaptée en augmentant la hauteur et l’épaisseur.

Cependant, pour les charges lourdes et le passage de véhicules, il est possible d’utiliser des platines portantes de 100 mm de hauteur et de 10 mm d’épaisseur maximum (Fig. 2-h, e)

2. Platine séparatrice (Fig.1-B) Comme son nom l’indique, elle a pour objectif de séparer et d’unir les platines portantes.

De ce fait, elle n’a quasiment aucun rôle dans le support de charge.

On utilise différentes barres séparatrices, platine plane de 10 mm de hauteur, avec une épaisseur égale à celle de la barre portante, baguette profilée lisse et baguette profilée entremêlée de différentes épaisseurs.

3. Cadre périphérique indispensable pour éviter que les barres portantes et séparatrices ne puissent bouger et se déformer.

QU’EST-CE QUE LA MAILLE?

Indépendamment du système de fabrication, les différents types de caillebotis déterminent la maille.

La maille correspond à la distance entre les platines portantes et les platines séparatrices.

Techniquement, elle se mesure entre les axes sans prendre en compte l’épaisseur des platines même si, en général, on arrondit.

La nomenclature de la maille se compose de deux groupes de chiffres séparés par le signe x, le premier indique la distance entre les platines portantes et le second la distance entre les platines séparatrices (Fig. 2).

(Fig. 2).